es it fr de en pl
Musée de la Pharmacie de Collegium Medicum de l’Université Jagellon

Musée de la Pharmacie de Collegium Medicum de l’Université Jagellon

rue Floriańska 25

Heures d’ouverture
Mardi : de 12h00 à 18h30
Mercredi – dimanche : de 10h00 à 14h30
Lundi : fermé
www.muzeumfarmacji.pl
Le musée de la Pharmacie de l’Université Jagellon est l’un des rares musées de ce type au monde. Créé en 1946, il constitue l’unité scientifique et didactique de la Faculté de Pharmacie de l’Université Jagellon. Depuis 1991, il a son siège dans l’immeuble près de la Route Royale, rue Florianska 25. L’exposition permanente occupe cinq niveaux du bâtiment : des caves du XVème siècle au grenier. Les objets qui y sont regroupés présentent l’histoire de la pharmacie du Moyen Âge jusqu’à présent. Il y a des ustensiles de pharmacie, y compris une collection impressionnante de majoliques provenant de nombreuses manufactures européennes, de mortiers de grandeurs et de formes différentes, du matériel de laboratoire et des ustensiles pharmaceutiques, des matériaux médicaux, des souvenirs liés à d’excellents pharmaciens, une collection de timbres liée à l’histoire de la pharmacie et des curiosités liées à l’ancienne médecine. De plus, le musée a reconstruit l’intérieur d’une pharmacie du XVIIème siècle et d’autres pièces, comme un laboratoire de pharmacie, une cave avec des tonneaux et des bouteilles à vin thérapeutique et le grenier servant à sécher et stocker des herbes curatives. Le musée possède aussi une bibliothèque avec d’anciens herbiers, des pharmacopées, des antidotaires et d’autres documents liés à l’histoire de la pharmacie, ainsi que des souvenirs d’apothicaires et de pharmaciens. Le musée expose d’anciens ustensiles servant dans les processus de préparation des médicaments. L’un de ces processus est la percolation, préparation des extraits liquides de matières premières végétales à l’aide du percolateur, instrument de forme cubique, fait en verre, en céramique, en tôle de cuivre ou en acier résistant aux acides. À l’in- térieur du percolateur, la matière première curative était soumise à l’action d’un solvant (de l’alcool) et le liquide obtenu était versé à l’aide d’un robinet. Le musée possède des percolateurs en cuivre et en céramique. Dans une de ses caves, le musée expose de nombreuses cornues et alambics utilisés dans des pharmacies pour distiller les substances et obtenir des médicaments tels que l’eau de vie aromatique et des alcools bruts curatifs. Grâce à la distillation, les liquides sont transformés en vapeur qui est recondensée par refroidissement. Les médicaments obtenus grâce à la distillation (avec de l’eau ou de l’alcool brut) se caractérisent par la présence de corps volatiles. Nous pouvons aussi voir des appareils de distillation comprenant un alambic en cuivre, un casque en étain et un réfrigérateur. Des cornues du XVIIème siècle utilisées dans le processus de distillation à sec (sans liquide) sont des objets très précieux.
Retour
 
Facebook
  • Program regionalny
  • województwo maloposkie
  • Unia Europejska
Projet cofinancé par L'Union Européenne dans le cadre du programme opérationnel régional 2007-2013 (du FEDER) pour la region de Malopolska (Petite Pologne)