es it fr de en pl
Musée de la Pharmacie de Collegium Medicum de l’Université Jagellon

Musée de la Pharmacie de Collegium Medicum de l’Université Jagellon

rue Floriańska 25

Heures d’ouverture
Mardi : de 12h00 à 18h30
Mercredi – dimanche : de 10h00 à 14h30
Lundi : fermé
www.muzeumfarmacji.pl
Le musée de la Pharmacie de l’Université Jagellon est l’un des rares musées de ce type au monde. Créé en 1946, il constitue l’unité scientifique et didactique de la Faculté de Pharmacie de l’Université Jagellon. Depuis 1991, il a son siège dans l’immeuble près de la Route Royale, rue Florianska 25. L’exposition permanente occupe cinq niveaux du bâtiment : des caves du XVème siècle au grenier. Les objets qui y sont regroupés présentent l’histoire de la pharmacie du Moyen Âge jusqu’à présent. Il y a des ustensiles de pharmacie, y compris une collection impressionnante de majoliques provenant de nombreuses manufactures européennes, de mortiers de grandeurs et de formes différentes, du matériel de laboratoire et des ustensiles pharmaceutiques, des matériaux médicaux, des souvenirs liés à d’excellents pharmaciens, une collection de timbres liée à l’histoire de la pharmacie et des curiosités liées à l’ancienne médecine. De plus, le musée a reconstruit l’intérieur d’une pharmacie du XVIIème siècle et d’autres pièces, comme un laboratoire de pharmacie, une cave avec des tonneaux et des bouteilles à vin thérapeutique et le grenier servant à sécher et stocker des herbes curatives. Le musée possède aussi une bibliothèque avec d’anciens herbiers, des pharmacopées, des antidotaires et d’autres documents liés à l’histoire de la pharmacie, et aussi des souvenirs d’apothicaires et de pharmaciens. Une partie de l’exposition permanente du Musée de la Pharmacie de Cracovie est dédiée à Tadeusz Pankiewicz (1908-1993) qui, pendant l’occupation hitlérienne, s’occupait de l’unique pharmacie arienne sur le territoire du ghetto juif. En mars 1941, la pharmacie de monsieur Pankiewicz « Pod Orłem » s’est retrouvée dans le ghetto. Tadeusz Pankiewicz et l’équipe polonaise qui travaillait dans la pharmacie fournissaient aux juifs enfermés dans le ghetto des médicaments, de la nourriture, de faux documents, ils transmettaient de l’argent et du courrier. La pharmacie était un des lieux d’activité et de conspiration et souvent un refuge et le seul espoir de sauvetage. Parmi les souvenirs de Tadeusz Pankiewicz, il y a notamment la copie de son diplôme de « Juste parmi les Nations » accordé en 1983 par l’institut israélien Yad Vashem, l’emblème avec l’aigle de la pharmacie et aussi des éditions polonaises et étrangères de son livre intitulé « Une pharmacie dans le ghetto de Cracovie ».
Retour
 
Facebook
  • Program regionalny
  • województwo maloposkie
  • Unia Europejska
Projet cofinancé par L'Union Européenne dans le cadre du programme opérationnel régional 2007-2013 (du FEDER) pour la region de Malopolska (Petite Pologne)