es it fr de en pl

"ILS SONT SORTIS DE LA TERRE D’ESCLAVAGE..."

Le Musée Archéologique de Cracovie invite à l’exposition temporaire intitulée "ILS SONT SORTIS DE LA TERRE D’ESCLAVAGE..." jusqu’au 15 septembre.
En juillet 2011, soixante-dix ans s'écoulent de la signature de l'accord Sikorski-Majski. Cet accord a permis, en 1942, à environ 120 mille Polonais de quitter l'URSS et de passer en Iran. Hors les militaires, avec l'armée sous le commandement du général Władysław Anders, environ 38 mille personnes civiles ont réussi à recouvrer la liberté. Ce fut un fait sans précédent qui leur permit d'échapper à la captivité soviétique dans les coins les plus éloignés de la Sibérie, du Kazakhstan et d'autres régions de l'URSS. Malheureusement, la majorité des Polonais déportés aux fins fonds de l'URSS y restèrent pour des années en soufrant la famine, les maladies et le système soviétique avilissant l'âme de l'homme. La population civile rescapée de la Russie soviétique, a été disloquée dans différents coins du globe (Perse, Palestine, Indes, Afrique, Mexique, Nouvelle Zélande). Les Polonais devaient y passer la guerre et revenir dans la patrie libre. La majorité d'entre eux n'y a jamais réussi. Depuis plusieurs années, les étudiants et les doctorants de la filière histoire de l'Université Pédagogique de Cracovie document leur vie. Cette exposition est consacrée aux vicissitudes du destin de ces Polonais, conséquences directe de l'accord Sikorski-Majski.

Pour plus d'information http://www.ma.krakow.pl/aktualnosci/sybiracy.

Facebook
  • Program regionalny
  • województwo maloposkie
  • Unia Europejska
Projet cofinancé par L'Union Européenne dans le cadre du programme opérationnel régional 2007-2013 (du FEDER) pour la region de Malopolska (Petite Pologne)